“Parole aux jeunes” : Tables de discussions


« Parole aux Jeunes », c’est un événement dédié aux jeunes – comme son nom l’indique – et qui doit leurs permettre de se réapproprier certains sujet d’actualité. Ce que nous voulons avant tout, c’est leur donner l’opportunité de nous dire ce qu’ils pensent !

• Comment cela fonctionne ?
Nous choisissons une thématique – cette année, c’’était le radicalisme – et nous leurs demandons de former plusieurs groupes de discussions. Chaque groupe aborde se focalise sur un aspect spécifique comme par exemple: média, politique, sécurité, religion et problèmes sociaux. Pour accompagner les jeunes, des spécialistes sont présents et ils s’assurent que le débat continu ne se tarisse pas. Ensuite, ces spécialistes nous livrent un rapide aperçu de ce dont ils ont parlés et de leurs impressions.

Jeudi 25 février, nous étions à Bruxelles où nous avons eu le plaisir d’accueillir Mr Lamghari etMme Laffineur.
Monsieur Lamghari est diplômé d’un Certificat universitaire en Sciences religieuses, Islam à l’Université catholique de Louvain (Louvain-la-Neuve). Il poursuit ensuite avec une nouvelle maîtrise en gestion d’entreprise, qu’il obtient avec grande distinction sur le sujet de « la diversité culturelle en entreprise, cas de la Stib ». Il entre ensuite dans le monde associatifs et des think-thanks pour la défense et la promotion de la diversité culturelle. Il a aussi pris part à plusieurs conférences et programmes de formation sur le sujet de l’Islam, de la place de l’Islam dans notre société et de la radicalisation.
Madame Laffineur est chercheuse au sein de l’Institut pour la recherche interdisciplinaire en sciences juridiques. Elle a une formation en Sciences politique et Relation Internationale. De 2012 à 2014, elle est Assistante de recherche pour le projet « Recherche BELSPO sur la radicalisation chez les jeunes et les médias sociaux (publication) en partenariat avec l’UGent ». Elle est co-auteur de la publication « Comprendre et expliquer le rôle des nouveaux médias sociaux dans la formation de l’extrémisme violent. Une recherche qualitative et quantitative ».

Pour l’occasion, les jeunes avaient discuté de plusieurs sujets: l’influence des médias sur la radicalisation, la manière dont les médias traitent la radicalisation, les liens entre le radicalisme et les religions, etc.

0 Comments